Eden Chouraki - Artiste Peintre

  • Old lovers
  • Jerusalem keeper
  • Aleph van Gogh
  • Pierrot lunar
  • Menorah with orange flames
  • Pierrot lunar_thumb
  • David's Tower Vertical
  • Battlements
  • Psychedelic blue
  • Orange manuscript
  • The first day of Chanukah
  • The tree of life
  • Old lovers
  • Jerusalem keeper
  • Aleph van Gogh
  • Pierrot lunar
  • Menorah with orange flames
  • Pierrot lunar_thumb
  • David's Tower Vertical
  • Battlements
  • Psychedelic blue
  • Orange manuscript
  • The first day of Chanukah
  • The tree of life
Eden CHOURAKI - Artiste peintre Eden CHOURAKI - Artiste peintre

Après plus de trois années d’études passées sur les bancs de l’École du Louvre et tout autant devant les vitrines du Musée Guimet, je me suis orientée vers les toiles de conception plutôt que d’imitation au titre que la vraisemblance n’a aucune importance… pourvu que le monde des mystères reste sauf.

Si j’ai dédaigné les canons du conformisme et autres références visuelles, c’est que j’ai préféré me libérer des contraintes de la représentativité, au double motif que l’image tel qu’elle a toujours été figurée contamine l’esprit et que, quoi que l’on représentât, le regard humain ne verra jamais que ce que la chair lui permettra de voir.

Au centre de mes peintures, sans réserve ni effort, vous lirez une prière, un symbole, une lettre ou une ombre que mon couteau s’est acharné à façonner en espérant déclencher chez vous, une agréable sensation de l’adéquation entre le sujet et le geste peint.
Quant à mes huiles, je les fais fusionner avec l’eau de la Mer de Sel, la terre ou le sable d’Israël car, entre l’inconscient sauvage et la conscience domestiquée, je place incontestablement mon credo qui est le moteur hypertrophié de mon expression artistique. Entre le visible et le non-dit, cela va de soit, je vous invite à prier.

Découvrez le site d'Eden CHOURAKI
Si la passion est le décor qui émaille mon quotidien moi qui suis née presque poète, je vous offre mes camaïeux, mes clairs- obscurs, mes contrastes, mes dégradés comme j’offrais en leur temps mes alexandrins. N’ayant pas de grandes idées, mes pigments ne sont que les mots colorés de mes petites opinions et surtout, ma manière de toucher un peu la Lumière.

Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

  1. Notre Top 10
next
prev

Catalogue

Blog

Publiez votre livre

On en parle...

Se connecter ou Ouvrir un compte